11 janvier 2015 7 11 /01 /janvier /2015 12:00

Flaubert avait commencé son excellent Dictionnaire des Idées reçues que j’avais pris grand plaisir à lire et qui m’avait grandement fait réfléchir. À mon tour, j’ai eu (humblement) l’idée de rédiger mon dictionnaire, contenant mes définitions du monde. Piquant je le pense, drôle je l’espère, il est surtout à mon image. Je l’avais écris cet été dans mon carnet, et puis je ne l’avais point partagé sur mon blog car je désirais le terminer. Finalement, je le recopie et l’ajuste aujourd’hui pour vous le livrer, rien ne m’empêche d’en écrire d’autres éditions plus tard et de publier tout cela au fur et à mesure.


ANIMAUX : nos voisins, ne se mangent pas, ils ne nous mangent pas, sauf par erreur.

APPRENDRE : on le fait toute sa vie durant (ou du moins on devrait le faire), dans les deux sens, si on veut être un tantinet vivant.

ART : il y en a bien plus que 7. Pardonne l’existence de l’Humanité.

BONHEUR : fait de petites et grandes joies et de volonté. Ne s’atteint qu’en suivant une ligne de conduite morale, une éthique.

DORMIR : activité première.

ECRIRE : vivre. Transmettre.

ESTOMAC : à remplir régulièrement.

FAMILLE : ce qu’on a de plus précieux.

GARE : la nourriture y est abondante mais onéreuse. La foule y est oppressante mais salutaire.

GEEK : individu souvent intéressant, souffrant d’obsessions ludo-culturelles.

HOBB, ROBIN : exemple littéraire à suivre.

HUMAINS : 1. espèce absurde et grise parfois piquetée d’étincelles de lumière.
2. Trop crédules et manipulables, n’apprennent guère de leurs erreurs.

MER / MÈRE : douceur qui tient chaud au cœur.

METAL : voir Rock.

OURS : animal humanoïde placide qui fait de son mieux pour s’adapter aux bizarreries humaines.

OXYGENE : ce qui se respire et que les humains devraient veiller à conserver pur.

PÈRE : exemple.

PLANTES : base de toute vie et de toutes choses, nourriture, médecine, cosmétiques…

ROCK : musique qui fait vibrer le sang.

TRAIN : moyen de transport / véhicule moyennement arrangeant qui prend un malin plaisir à héberger des spécimens bruyants juste en face de toi, mais qui permet l’avantage non négligeable de pouvoir poser ses fesses quand la place n’est pas déjà fièrement occupée par un hot dog.

TRAVAIL : activité rémunérée à laquelle les humains sont obligés de s’adonner et qu’il vaut mieux choisir de manière à passer de bonnes journées.
 

Partager cet article
Repost0

commentaires

T
Je l'ai eu a noel il y a deux ans... Je ne l'ai pas encore lu (enfin la parie dico oui cetait genial, mais pas la partie bouvard et pecuchet..) je dois m'y remettre. A quand la suite?
Répondre
H
Hm eh bien j'ai tellement de choses de prévues entre gros projets et autres thèmes pas encore abordés sur le blog que je n'ai pas encore réfléchi à la suite, mais suite il y aura un jour, c'est certain.

Le Journal

  • : La plume est la langue de l'âme...
  • : Lorsque la conteuse met son cœur à nu devant vous... Etats d'âmes, tranches de vie, réflexions, revues ludo-culturelles, engagement pour la Planète et un mode de vie non-violent.
  • Contact

Qui Suis-Je ?

  • Hyatt
  • ~ Douce folie ~ Naturelle sérénité ~ Sensuelle candeur ~ Amoureuse passionnée ~ Réaliste révolutionnaire ~ Désinvolte adulte ~ Dévouée amie ~ Rancunière enfant ~ Geekette déjantée ~ Esprit libre ~ Étrange drôlerie ~ Joyeuse rêveuse ~

[Tuto] Repérer et identifier une Hyatt sauvage

Carte d'identité : Hyatt, 1/4 chatte, 1/4 ourse, 1/4 rêve, 1/4 humaine.

Activités : faire le moins possible de mal durant son existence.

Peut être appâtée par : de la nourriture, un mot doux, un livre, du papier et un crayon, une séance de ciné, un jeu (plateau, carte, vidéo, de rôle...), un animal mignon, un dragon.

Se rencontre : généralement sur un canapé, dans un lit, derrière un ordinateur, dans la nature le plus près possible des arbres et/ou des étendues d'eau.

Se reconnait : à son tatouage en forme de rose sur la nuque et son labret (piercing au menton).

Un Truc À Chercher ?

Remerciements

Merci à vous tous de me lire et de parfois prendre le temps de me laisser un commentaire, ça me touche toujours beaucoup. Merci à mes lectrices et lecteurs d'un jour ou de toujours, que vous vous soyez manifestés à moi ou que j'ignore que vous me lisez.  

 

Il est vrai que j'écris avant tout pour moi-même, mais également pour vous un petit peu... Alors à vous tous que j'aime tant, qui réussissez à me supporter et me faites compter parmi vos proches, je vous dédie ce blog. Je vous dédie mes mots à tous.

 

 Merci.