16 novembre 2015 1 16 /11 /novembre /2015 17:05

Quand j'ai lu pour la première fois Le Livre du Voyage, j'avais trouvé le concept original et vraiment sympathique. Un livre qui nous parle ! Et puis à la lecture j'avais été surprise : beaucoup plus court que je ne le pensais, très positif et sage mais je ne m'attendais pas à ça. J'avais apprécié l'expérience, mais sans plus non plus. Et puis je l'ai relu le mois dernier. Et mon voyage a été tout autre. Ce Livre est en fait une base à une philosophie de paix mêlée à une première approche d'exercices de méditation. C'est aussi une déclaration d'amour à l'objet livre. C'est un guide pour devenir son seul maître, un guide spirituel sans être religieux. Cette seconde lecture m'a beaucoup plus touchée que la première car j'y ai trouvé noir sur blanc, une fois de plus en ce moment, les description de ce que pensent et ressentent mon cerveau et mon cœur depuis toujours. Bienveillance. Paix. Humanité. Liberté. Vie sacrée.

 

Cette lecture, combinée à celles de Robin Hobb, de grands hommes tels Nelson Mandela, Martin Luther King, Gandhi Le Dalai-Lama, Jiddu Krishnamurti, Pierre Rabhi, etc... ainsi qu'une bonne dose de méditation en solitaire m'ont aidé à trouver la paix intérieure.

 

Qu'est-ce que j'ai retenu d'autres de ma lecture ?

 

 

Quelques citations sur l'Humanité :

 

" Je crois que vous, les humains, vous êtes tous un peu jaloux les uns des autres, alors vous ne vous incitez pas mutuellement à montrer vos meilleurs cotés. "

 

" Vous, les humains, dès que vous êtes réunis en un lieu exigu, vous finissez toujours par vous taper dessus. Non je ne critique pas, je constate. "

 

" Un jour, vous arriverez à vous entendre. J'en suis persuadé. Il y a quelque chose au fond de vous de... comment dire... gentil.

J'en discutais encore récemment avec un livre de cuisine et il me disait que, sur des petites choses, comme préparer un quatre quarts aux pruneaux, vous étiez capables de beaucoup de coopération. "

 

" Des mains gantées de caoutchouc te mettent à l'envers, pendu la tête en bas. C'est assez désagréable. On te tape fort dans le dos. Ah les brutes ! Moi-même, j'ignorais que vous vous infligiez dès le début de tels désagréments. Je comprends mieux maintenant que certains d'entre vous deviennent agressif par la suite... "

 

 

Et sur le sens de la vie : (42)

 

" Tu es déçu comme la première fois où tu as compris que le monde et toi étiez différenciés. "

 

" Pour te faire comprendre que ce voyage est quelque chose que tous les hommes recherchent depuis la nuit des temps. Et que les mêmes moyens : drogue, religion, technologie de pointe, selon la manière dont on les utilise, peuvent s'avérer bénéfiques ou maléfiques. (...) Je n'ai pas l'exclusivité de mon rôle de guide de l'envol. Ma particularité est de ne rien te demander en retour. Seulement un peu de ton temps et ton attention. "

 

" Quel est le sens de la vie ? "

Il te fixe, adopte un air grave. Il consent à t'accorder un peu d'attention. Il consent à te répondre.

" La vie n'est qu'une illusion " dit-il enfin.

Tu réfléchis à sa réponse. Et tu lui dis :

" Non, désolé, la vie n'est pas une illusion. "

Il fronce les sourcils. Tu lui dis qu'il devrait voyager davantage, ne pas rester enfermé dans sa caverne.

Dehors il y a des gens qui ont prise sur les choses.

Il voit tout à travers le rideau opaque du torrent et c'est pour cela qu'il croit que la vie n'est qu'une illusion.

Tu lui dis que c'est comme s'il observait le monde à travers l'écran de la télévision. "

 

" Ni dieu ni maître ne te sont nécessaires. "

 

" La vie. Elle est la grande force de toutes les dimensions de l'Univers. La vie. tu sens la pulsion de vie en toi. c'est la vie qui a voulu le Big Bang. C'est la vie qui a été la Terre. C'est la vie qui transforme la graine en arbre. C'est la vie qui fait qu'une une étreinte amoureuse donnera un bébé. Apprécie d'être vivant. Je te l'avais dis que c'était simple. "

 

" L'espèce humaine qui essaie de faire mieux que ses ancêtres. Un instant, tu visualises ton espèce comme une horde immense. Une horde à la recherche de la lumière. Peut-être par nostalgie du Big Bang dont subsistent d'infimes traces en elle. une horde qui veut quitter son animalité pour atteindre quelque chose d'inconnu et e plus spirituel. "

 

" Ton corps est comparable à une nation remplie de pouvoirs qui ne se gênant pas les uns les autres. Il n'y a pas de rivalité entre ta main gauche et ta main droite. Tu es toi même un exemple de politique d'entente et de solidarité entre des cellules différentes et pourtant complémentaires. "

 

 

J'ai aussi particulièrement aimé le chapitre sur la lutte contre le système.

 

Un chapitre qui évoque le spécisme ainsi que nos sociétés occidentales et ses bonnes moeurs. Le Livre nous explique que frapper le Système revient à se prendre en retour une avalanche de feuilles (" carnet de notes, PV, formulaires de sécurité sociale, quittance de loyer, eau, chauffage, redevance " etc...) et qu'il est "trop grand, trop lourd, trop ancien, trop complexe ". Que les citoyens y sont tous asservis et qu'à toi aussi, on va te passer le collier de fer autour du cou. Et que si tu tentes d'y échapper par la violence, tu ne fais que resserer le collier : le Système s'est défendu contre ton attaque et les autres t'en veulent. 

 

Le chapitre s'achève ainsi :

" Plutôt que de vouloir ques les autes soient parfaits, évolue toi-même. Cherche, explore, invente. Les inventeurs, voilà les vrais rebelles ! Ton cerveau est le seul territoire a conquérir. Pose ton épée. Renonce à tout esprit de violence, de vengeance ou d'envie. Au lieu de détruire ce colosse ambulant sur lequel tout le monde s'est déjà cassé les dents, ramasse un peu de terre et bâtis ton propre édifice dans un coin. Invente. Crée. Propose autre chose. (...) Ne t'attaque pas au système, démode le ! (...) "

 

 

Et été très touchée par sa vision des chiffres.

 

Citation très résumée :

 

" Les courbes représentent l'amour, les traits horizontaux l'attachement, les croisements les choix.

1 : c'est le stade minéral.

1 ne ressent rien, il est là. Pas d'amour, pas d'attachement, pas de choix. Au stade minéral on est sans pensée.

2 : c'est le stade végétal.

2 est rattaché au sol, 2 aime le ciel.

3 : c'est le stade animal.

On dirait deux bouches ouvertes superposées. C'est la bouche qui embrasse disposée sur la bouche qui mord.

3 ne vit que dans la dualité : j'aime / j'aime pas. Il est submergé par les émotions.

Il n'y a pas de traits horizontaux. L'animal est perpétuellement mobile. Il vit dans la peur et dans le désir.

4 signifie le carrefour.

Avec le symbole de la croix. Si on s'y prend bien, le carrefour permettra de quitter le stade animal pour passer au stade suivant. Sortir du j'aime - j'aime pas et du j'ai peur - je désire.

Atteindre le 5.

5 c'est l'homme spirituel. L'homme évolué.

Il a un trait horizontal en haut qui le rattache au ciel.

Il a une courbe dirigée vers le bas. Il aime ce qu'il y a en dessous : le Terre. "

 

 

Ce petit livre de 160 pages qui se lit en une heure ou deux est pourtant très vaste, dense et chacun y trouvera son compte et son interprétation. Je suis très curieuse de savoir quelle est la vôtre ! Alors faites le voyage car il vaut largement le coup et ici je ne vous dévoile qu'une partie d'un des aspects du voyage, puisque nous sommes tous plus sensibles à certaines choses que d'autres... et que je ne peux pas recopier le livre en entier !

Partager cet article
Repost0

commentaires

T
Je voulais écrire presque le même article et j'ai vraiment eu du mal à me décider sur les citations à garder... Mais tu as écris plus vite que moi :D<br /> Très intéressante relecture pour moi aussi ce mois ci :D
Répondre
T
Certainement, mais je ne sais pas encore quand :D
H
Héhé tu vas le publier ton article ? Je veux lire tes impressions à toi ! ^^

Le Journal

  • : La plume est la langue de l'âme...
  • : Lorsque la conteuse met son cœur à nu devant vous... Etats d'âmes, tranches de vie, réflexions, revues ludo-culturelles, engagement pour la Planète et un mode de vie non-violent.
  • Contact

Qui Suis-Je ?

  • Hyatt
  • ~ Douce folie ~ Naturelle sérénité ~ Sensuelle candeur ~ Amoureuse passionnée ~ Réaliste révolutionnaire ~ Désinvolte adulte ~ Dévouée amie ~ Rancunière enfant ~ Geekette déjantée ~ Esprit libre ~ Étrange drôlerie ~ Joyeuse rêveuse ~

[Tuto] Repérer et identifier une Hyatt sauvage

Carte d'identité : Hyatt, 1/4 chatte, 1/4 ourse, 1/4 rêve, 1/4 humaine.

Activités : faire le moins possible de mal durant son existence.

Peut être appâtée par : de la nourriture, un mot doux, un livre, du papier et un crayon, une séance de ciné, un jeu (plateau, carte, vidéo, de rôle...), un animal mignon, un dragon.

Se rencontre : généralement sur un canapé, dans un lit, derrière un ordinateur, dans la nature le plus près possible des arbres et/ou des étendues d'eau.

Se reconnait : à son tatouage en forme de rose sur la nuque et son labret (piercing au menton).

Un Truc À Chercher ?

Remerciements

Merci à vous tous de me lire et de parfois prendre le temps de me laisser un commentaire, ça me touche toujours beaucoup. Merci à mes lectrices et lecteurs d'un jour ou de toujours, que vous vous soyez manifestés à moi ou que j'ignore que vous me lisez.  

 

Il est vrai que j'écris avant tout pour moi-même, mais également pour vous un petit peu... Alors à vous tous que j'aime tant, qui réussissez à me supporter et me faites compter parmi vos proches, je vous dédie ce blog. Je vous dédie mes mots à tous.

 

 Merci.