3 février 2016 3 03 /02 /février /2016 11:44

Comme promis voici quelques extraits choisis de cet extraordinaire livre ! J'espère que ça vous donnera envie de le lire et que vous saisirez mieux la teneur de ce petit monde que si je vous en parlais pendant des lignes et des lignes !

 

" Je me rends vaguement compte que je ne sais pas me battre. Je mets toujours mon énergie dans les domaines qu'il ne faut pas. "

 

" Prendre un jeune être et l'enfermer de force dans un espace clos avec trente congénères du même âge... [...] On sait ce qui se passe dans ces conditions avec des poulets ou avec des rats. Le résultat est le même avec des enfants, sauf que les dégâts sont moins visibles. Si j'étais un poulet persécuté par les coups de bec des autres jusqu'à ce que les entrailles lui sortent du rectum, quelqu'un me prendrait en pitié. Mais je suis un enfant et on demande aux enfants d'endurer stoïquement des tortures dignes des damnés. "

 

" Ma mère a dans mon esprit des proportions mythiques. Dire que je l'aime, c'est dire que j'aime la terre. Mon amour est minuscule par rapport à elle, inutile à la poursuite de son existence. Elle est le foyer, la maison, la nourriture, la chaleur, la fée du logis. Elle me laisse totalement libre de mes faits et gestes. Je ne l'en aime que davantage. "

 

" Il m'a montré Spoutnik qui passait en clignotant et m'a dit que si je le voulais, je pourrais aller dans la lune un jour. C'est à la fois terrifiant et exaltant d'avoir quelqu'un qui croit en vous à ce point là. "

 

" Elle préfère porter les abats à la maison, rester assise devant la table et aiguiser les couteaux avec l'huile et la pierre, plutôt que de s'accroupir dans l'obscurité près de l'élan abattu pour le transformer en côtelettes. Je ne la comprends pas. [...]

La viande qu'on achète au magasin, dans un plateau de carton emballé de plastique, la viande qui porte des étiquettes de prix, des indications nettes, [...] c'est de la viande "désanimalisée". Rien qui puisse leur rappeller que l'animal a été dépouillé alors que sa chair était encore chaude. "

 

" J'ai imposé ma façon de voir comme quelque chose qui m'est du, lui lançant ses échecs au visage pour l'obliger à céder. Il me regarde en silence, sa peine pénètre au plus profond de lui, il est trop gravement blessé pour pouvoir riposter. "

 

" C'est une épicerie d'alchimiste, un lieu où l'ordinaire se transforme en or. "

 

" Je ne sais pas ce qu'elle attend de moi. Je sais seulement que si je lui donne, je ne serai plus moi-même. Mon moi est la seule chose que je possède et je m'y accroche instinctivement, sans même savoir à quel point je tiens à mon identité. "

 

" Je me sens raccommodée, comme une tasse de porcelaine cassée qu'on à mal recollée, et je sais que la première fois qu'on me remplira, je vais tomber en pièces en ébouillantant tout ce qui m'entoure. "

 

" Mais c'est une telle tentation de se détendre, de se laisser aller, de tomber de cette arrête acérée de rationalité dans les profondeurs chaudes et obscures de mon propre monde. "

Partager cet article
Repost0

commentaires

Le Journal

  • : La plume est la langue de l'âme...
  • : Lorsque la conteuse met son cœur à nu devant vous... Etats d'âmes, tranches de vie, réflexions, revues ludo-culturelles, engagement pour la Planète et un mode de vie non-violent.
  • Contact

Qui Suis-Je ?

  • Hyatt
  • ~ Douce folie ~ Naturelle sérénité ~ Sensuelle candeur ~ Amoureuse passionnée ~ Réaliste révolutionnaire ~ Désinvolte adulte ~ Dévouée amie ~ Rancunière enfant ~ Geekette déjantée ~ Esprit libre ~ Étrange drôlerie ~ Joyeuse rêveuse ~

[Tuto] Repérer et identifier une Hyatt sauvage

Carte d'identité : Hyatt, 1/4 chatte, 1/4 ourse, 1/4 rêve, 1/4 humaine.

Activités : faire le moins possible de mal durant son existence.

Peut être appâtée par : de la nourriture, un mot doux, un livre, du papier et un crayon, une séance de ciné, un jeu (plateau, carte, vidéo, de rôle...), un animal mignon, un dragon.

Se rencontre : généralement sur un canapé, dans un lit, derrière un ordinateur, dans la nature le plus près possible des arbres et/ou des étendues d'eau.

Se reconnait : à son tatouage en forme de rose sur la nuque et son labret (piercing au menton).

Un Truc À Chercher ?

Remerciements

Merci à vous tous de me lire et de parfois prendre le temps de me laisser un commentaire, ça me touche toujours beaucoup. Merci à mes lectrices et lecteurs d'un jour ou de toujours, que vous vous soyez manifestés à moi ou que j'ignore que vous me lisez.  

 

Il est vrai que j'écris avant tout pour moi-même, mais également pour vous un petit peu... Alors à vous tous que j'aime tant, qui réussissez à me supporter et me faites compter parmi vos proches, je vous dédie ce blog. Je vous dédie mes mots à tous.

 

 Merci.