1 mars 2014 6 01 /03 /mars /2014 11:22

Je ne pleurerai pas, je ne raconterai pas tous mes malheurs à qui veux les entendre, je ne me plaindrai pas à longueur de journée.

 

C'est simple, je ne vous dirai même pas que je vais mal et je ferai de mon mieux pour contraindre mon visage à se montrer avenant et pétillant.

 

En fait, je ne réussirai pas à oublier les maux, mais je ferai comme si.

 

La nuit, je ne dormirai pas autant qu'il le faudrait.

 

Par contre je pense que j'écrirai méticuleusement tout ce qui tourne pas rond.

Mais je ne le partagerai pas.

Je ne publierai que quelques mots choisis, sur quelques sujets choisis.

 

Je tairai ce qui me blesse.

Bon je vous en parlerai peut-être, un peu... mais je préférerai ne pas trop m'étaler là-dessus.

 

Je ne me défendrai pas contre vos potentielles accusations d'être trop renfermée pour demander de l'aide.

Mais je n'ai pas besoin d'aide, seulement de votre présence. Comme si tout était normal.

 

Je ne serai pas cette super amie qui passe un coup de téléphone désespérée à trois heures du matin sous prétexte que l'amitié excuse tout.

Je ne serai pas intrusive et tant pis si on me reproche d'être distante.

 

Je ne baisserai pas les bras, je ne me laisserai pas faire.

 

Partager cet article
Repost0
1 mars 2014 6 01 /03 /mars /2014 11:00

" Salut, ça va ?

- Oui oui et toi ? "

Je suis une excellente comédienne.

 

Ne m'en blâmez pas, c'est juste que je déteste m'épancher en public de mes états d'âmes. (Par écrit, c'est autre chose, ça me rend plus sereine une fois que les mots sont sortis de moi.) Mais alors parler de mes problèmes à tout le monde... je n'y arrive pas, désolée. Je ne veux surtout pas qu'on me prenne en pitié, je refuse de geindre et me plaindre. Certes, je dois avouer que se confier un peu de temps à autre soulage.

 

Cependant j'ai davantage besoin de me sortir les idées noires de la tête que de rester focalisée dessus en en dissertant pendant des heures avec tout un tas de personnes différentes... J'émets des signes de vie... si on me répond et que s'en suis ne serais-ce qu'une brève et rapide discussion, j'en suis heureuse. Si on m'fous des vents, je n'insiste pas (déranger n'est pas mon genre, forcer le contact en clamant clairement "houhouh j'ai envie de te parler parce que je vais pas très très bien alors raconte moi un peu des trucs pendant au moins deux minutes please, yo bitch !" encore moins...) mais je note...

 

L'autre raison à mon mensonge quotidien, c'est que, j'vous jure, je fais vraiment de mon mieux pour aller de l'avant. Rester naturelle, garder une routine normale et faire tout son possible pour avancer. Sourire, rire, voir des amies, aller à mes heures de conduite, m'étaler du yaourt dans les cheveux et continuer de réfléchir à un changement de carrière... Autre projet : arrêter la pilule et trouver un autre moyen de contraception !

 

Tout ça n'est pas forcément facile lorsque tout les composants de notre existence sont sources de tracas et de peine, mais c'est justement pour cela qu'il ne faut pas se laisser abattre et se contenter de gémir sur son sort.

 

Enfin ce n'est pas pour cela que je dors bien la nuit.

 

Partager cet article
Repost0
26 septembre 2013 4 26 /09 /septembre /2013 00:09

Qu'est-ce que passer au naturel et pourquoi le faire ?

Que comprendre par "bio" et "naturel" ?

À l’inverse que signifie exactement "produit chimique / pétro-chimique" ?

Pourquoi mettre toutes les marques qu'on trouve dans les supermarchés, les coiffeurs, les pharmacies dans le même panier ?

Des produits "sains et naturels", ça existe vraiment alors ?

On peut vraiment se laver et se faire belle avec juste des plantes, des fruits, des cailloux et d'autres trucs hippie dans l'genre ?


 

Qu'est-ce que passer au naturel et pourquoi le faire ?

 

Passer au naturel est une expression utilisée pour parler des femmes (et des hommes aussi hein ! Il y en a !) qui rejettent le circuit typique des produits de cosmétiques et/ou d'entretien pour adopter des comportements plus proches de la nature.

 

Certaines (je vais toujours parler au féminin car ce sont majoritairement des femmes qui se sentent concernées) sont au naturel seulement pour une partie de leur corps, généralement les cheveux ou le visage. Mais la plupart ont une démarche unifiée et sont au naturel autant pour leur chevelure que leur peau et leur corps et leur maison.

 

Pour d'autres cela concerne l'alimentation : produits bio, régime souvent végétarien ou végétalien, achats locaux...

 

Cela peut aussi être l'habillement : achat/échange de vêtements dans des friperies, achats à des marques spécialisées dans le commerce équitable basé sur le respect de la planète et des travailleurs. (Problème, ces marques sont souvent assez chères.)

 

Les motivations sont multiples : respect de l'environnement en optant pour des produits qui ne polluent pas et dont le procédé de fabrication ne pollue pas non plus, ou ne met personne en danger. Respect des animaux : souvent les démarches de renseignement proviennent d'un désir de ne pas faire souffrir d’animaux de la part de personnes sensibles à cette cause, et donc d'acheter des produits non testés sur eux, ingrédients et produit fini y compris. Ou encore, pour d'autres cela viendra d'une motivation à prendre soin de soi et de réparer une partie de soi qui est abimée : c'est le respect de soi. Généralement, des filles qui rencontrent un gros problème avec par exemple leur cheveux (ternes, fourchus, abimés, ne poussant plus, secs ou trop gras...) ou leur peau (acné sévère...) passeront du temps à chercher des remèdes, et finiront par tomber sur cette possibilité du naturel. Elles testeront probablement et seront conquises la plupart du temps. Je constate aussi un intérêt croissant pour le naturel de la part des jeunes mamans, qui veulent le meilleur pour leur bébé. On pourrait appeler ça le respect d'autrui, ou tout simplement le respect de la vie. Dites moi si ça fait trop pompeux, j'ai une fâcheuse tendance à être trop grandiloquente. Mais c'est parce que je ressens les choses de façon si intense...

 

Une fois que vous êtes au naturel et que je avez compris que les "grandes marques" se moquent de nous, vous pouvez ajouter le respect de votre morale. Vous ne voudrez plus donner votre argent à des entreprises qui mentent, vous ne voudrez plus vous laissez berner, vous voudrez choisir vous-même ce que vous utilisez tout en sachant parfaitement ce que vous utilisez, d'où ça vient et les effets que ça peut avoir.

 

Pourquoi passer au naturel ?  Si vous n'êtes toujours pas convaincues voilà une dernière raison : vous saurez exactement ce que vous appliquez sur votre corps. Vous désirez utiliser du rhassoul (argile minérale naturelle extraite dans les montagnes de l’Atlas marocain) pour laver et embellir votre chevelure ainsi que la peau de votre visage : vous savez ce que c'est. Contrairement au premier masque d'une marque X ou Y que vous avez trouvé dans votre hypermarché : lisez la composition, vous n'y comprenez rien, vous ne savez pas que vous utilisez. (Mais ça, ça va changer puisque je vais essayer de vous donner les clés ! ;))


 

Que comprendre par "bio" et "naturel" ?

 

Voila deux termes très vagues qui sont interprétables de bien des manières. Cependant je peux vous donner des définitions qui je le pense, sont partagées unanimement dans le monde du naturel.

 

Bio : se dit d'une agriculture qui n'utilise ni engrais ni pesticides, c'est à dire aucun produit chimique de synthèse. Cette agriculture peut produire une récolte servant à l'alimentation, à la confection de vêtements ou de produits cosmétiques et d'entretien.

 

À ne pas confondre avec produit local : je suis française, un produit local sera un produit fabriqué en France, ou mieux fabriqué dans ma région. Le produit local ne sera pas forcément bio, même si c'est parfois le cas !

 

Un produit naturel et bio peut venir d'un autre pays.

Exemple : huile de sésame Bio du Mali, dont voici la fiche sur le site Aroma-Zone :

http://www.aroma-zone.com/aroma/ficheHVsesame.asp

 

=> C'est un produit naturel : l'huile extraite de manière artisanale de graines.

=> C'est un produit bio : les graines récoltées sur la plante qui a été cultivé sans engrais ni pesticides.

=> C'est un produit équitable : les travailleurs du Mali travaillent dans de bonnes condition (ils ne sont pas enfermés dans une usine...) et gagnent un salaire qui leur permet de vivre, d'entretenir leur famille, et qui profite au développement de l'économie de leur pays. C'est un point très important à mon sens, autant que les questions de bio et de naturel.

=> Aucun animal n'a été blessé durant la culture du sésame, l’extraction de l’huile, et cette huile n'a pas été testée sur eux.

=> C'est un produit non polluant, si ce n'est le transport.

 

Naturel : voilà un mot plus vague, car il possède plusieurs significations différentes, qui n'ont pas forcément un rapport direct entre elles. Voyons les définitions du Larousse. (Je surligne celles qui nous intéressent dans notre propos ici.)

  • Qui appartient à la nature, qui en est le fait, qui est le propre du monde physique, par opposition à surnaturel : Phénomène naturel.

  • Qui est directement issu de la nature, du monde physique, qui n'est pas le fait du travail de l'homme, par opposition à artificiel, synthétique : Gaz naturel.

  • Qui est propre à la forme physique du monde, à son relief : Les frontières naturelles d'un pays.

  • Qui est fait uniquement à partir de produits bruts, sans mélange avec quelque chose d'artificiel, de synthétique : Jus de fruits naturel.

  • Qui appartient à la nature physique des hommes, aux fonctions de l'organisme : Les défenses naturelles de l'organisme.

  • Qui tient à la nature humaine, qui est imposé par la nature en tant que principe : Inégalités naturelles et inégalités sociales.

  • Qui tient à la nature d'un homme, qui n'a pas été acquis ou modifié : Une bonté naturelle. Ce n'est pas la couleur naturelle de ses cheveux.

  • Qui s'exprime ou agit selon sa nature profonde ; qui exclut toute affectation, toute contrainte : Garder un air naturel.

  • Qui donne une impression de vérité, de vraisemblance, de simplicité, d'aisance : Un style naturel.

  • Qui est conforme à l'ordre normal des choses, au bon sens, à la raison, à la logique : Il est naturel de s'entourer de garanties pour un tel achat.

 

/!\ Un produit bio peut ne pas être naturel, ou être en partie naturel. Exemple : un shampooing bio composé à la fois d'extraits de plantes bio qui lui ont donné son label (peu exigent) et de produits chimiques, qui n'existent pas dans la nature, qui ont été fabriqués en laboratoire. Il existe plusieurs labels qui peuvent décerner une appellation "bio", mais ils sont loin d'avoir tous le même niveau d'exigence. Un produit estampillé "bio" peut contenir des ingrédients chimiques et ne veut pas dire qu'il est uniquement constitué de jolies petites plantes, alors méfiez-vous des labels. Je ferai un texte consacré à leur sujet, en attendant sachez qu'il vaut mieux lire la composition d'un produit plutôt que de suivre aveuglément un label. Attention les labels sont différents pour l'alimentaire ! Dans ce domaine, un produit bio est forcément naturel.... une pomme bio, c'est naturel ! Un jambon bio, c'est naturel, le cochon il est naturel, il n'a pas été fabriqué dans un laboratoire !

 

/!\ Un produit naturel peut ne pas être bio ! J'ai adoptée une routine naturelle, proche de la nature : je me sers par exemple de yaourt et de miel pour soigner mes cheveux, mais si je n'ai pas acheté du yaourt et du miel bio, ma routine est naturelle mais non bio. Mais assez  souvent les produits naturels sont bio.

 

En bref, il faut se méfier du terme bio, et plutôt parler d'habitudes naturelles ou saines, ou engagées.


 

À l’inverse que signifie exactement "produit chimique / pétro-chimique" ?

 

C'est compliqué, mais on peut expliquer ça de manière très simple : il s'agit de tous les ingrédients que l'on ne peut pas trouver dans la nature et qui sont donc élaborés par des processus industriels. Ils sont plus ou moins nocifs pour la santé et l'environnement, le plus souvent testés sur les animaux afin de s'assurer qu'ils ne vont pas être trop dangereux. Leur procédé de fabrication est parfois dangereux pour les hommes qui l'exécutent. Ils ont souvent des noms compliqués xD.

 

Attention à ne pas confondre chimie et chimie ! La chimie est la base de tout l'univers, et on peut dire que tout est chimique sans avoir tort : l'eau est chimique puisqu'il s'agit de molécules d'H2O ! ici par "chimique" nous entendons pétro-chimique, de synthèse, de création humaine.

 

Définition de pétrochimie du dictionnaire Larousse : "Ensemble des méthodes industrielles de fabrication des produits chimiques organiques à partir du pétrole."

 

Quelques rapides exemples pour y avoir plus clair...

 

Les acrylates servent à donner une consistance crémeuse aux gels douches, shampooings, crèmes etc pour ne pas qu'ils soient trop liquides. Ça ne sert à rien d'autres, c'est seulement pour vendre des produits plus esthétiques et plus faciles à utiliser. Bien évidemment il est possible de recourir à des produits naturels pour obtenir ce même effet sans danger. Mais les "grandes marques" ne le font pas car il est plus facile (= moins cher) de créer une substance de synthèse plutôt que de récolter ce que la terre nous offre.

Problème pour la santé : cela bouche les pores de la peau. En clair boucher les pores de sa peau c'est se donner des boutons, des cheveux gras, des chutes de cheveux, de la transpiration qui n'arrive plus à s'écouler correctement ce qui entrainer des réactions inflammatoires, des allergies... Des cas d'allergie respiratoire dues à l'acrylate ont été relevés.

Problème pour l'environnement : c'est un poison pour les poissons et le corail, dont le taux anormalement anormalement reste "inexpliqué" : mais rien de compliqué à cela... Nos corps enduit de cette substance prennent des douches et la substance part dans les eaux...

 

Les PEG et PPG, ou composants éthoxylés sont partout. Ils servent souvent de base pour créer des crèmes, des gels... Ils sont aussi émollients c'est-à-dire qu'il ramollissent et détendent la peau.

Problèmes : Ainsi, ils laissent filtrer par la peau amollie toutes les substances nocives, votre organisme est directement contaminé. Je cite Rita Stiens : "Les PEG et PPG sont fabriqués à partir de substances cancérigènes qui peuvent aussi être utilisées pour produire des gaz de combat. Même si aujourd’hui, pour les obtenir, on travaille avec des procédés de purification modernes sans le dangereux oxyde d’éthylène libre, l’éthoxylation reste un procédé chimique dur, hautement explosif, qui impose les mesures de sécurité les plus strictes." Ce sont les produits les plus polluants, ou plus exactement, ce sont leurs procédés de fabrication qui sont très polluants. Une fois fini, le PEG ou le PPG n'est pas sensé être nocif cependant il y peu y avoir "des restes", il peut donc se révéler être un produit cancérigène.

 

Les sulfates servent à laver et faire beaucoup mousser les produits cosmétiques.

Problème : ils sont hautement détergents et décapants. C'est à dire que certes, vous serez lavé (passé à l'acide oui), mais le sulfate peut irriter, et assécher votre peau, votre cuir chevelu, vos muqueuses. Vous pouvez avoir des réactions allergiques et des problèmes respiratoires. Le sulfate aura enlevé le film protecteur de votre peau et de vos cheveux. Dans l'eau, ils sont polluants, non biodégradables et nocifs pour les poissons.

 

Un dernier mot : sachez que les conservateurs utilisés sont très puissans et très nocifs, les pires sont par exemple le formol (si si) et les parabènes...


 

Pourquoi mettre toutes les marques qu'on trouve dans les supermarchés, les coiffeurs, les pharmacies dans le même panier ?

 

Tout simplement car les menus exemples que je viens de vous citer grossièrement, ce ne sont que des gouttes d'eau dans l'océan des produits nocifs du même genre. On retrouve ce genre de produits dans absolument toutes les marques que l'on trouve facilement, toutes les marques "connues". Les compositions sont les mêmes, autant pour les gels douches que pour les shampooings, autant pour la marque A que pour la marque B. Les produits soit disant de luxe que l'on trouve chez le coiffeur sont les mêmes que ceux dit "bas de gamme". Les produits soit-disant sains que l'on trouve en pharmacie n'ont rien de naturels et comportent autant de pétrochimie que ce qu'on trouve en supermarché. Ne vous laissez pas avoir par les stratégies marketings !

 

Si vous ne me croyez pas (et vous aurez raison dans un sens), je vous conseille de vérifier par vous-mêmes en lisant simplement les compositions. La composition d'un produit est rédigée en anglais ou en latin, cela s'appelle la liste INCI. Les marques sont obligées d'indiquer absolument tous les composants, même s'il s'agit de quelques chose de particulièrement controversé, comme par exemple de l'huile de vison (vison, l'animal, ils sont dépecés vivants pour qu'on prélève "l'huile" sur leurs corps).

 

Pour comprendre ce qu'est un ingrédient, vous avez Google pour faire des recherches comme des grands (attention tout de même à tout ce qu'on peut trouver sur le net) ou bien les deux sites suivants qui peuvent vous prémâcher le travail :

- http://www.laveritesurlescosmetiques.com/index.php

- http://leflacon.free.fr/

 

 

Des produits "sains et naturels", ça existe vraiment alors ?

 

Oui bien sûr !

 

Deux solutions :

- soit vous vous dotez de produits de base à utiliser seuls ou à mélanger pour cuisiner vous-mêmes vos petites recettes. Ça fonctionne sur tout, même bougies, parfums, savons, mascaras...

- soit vous aider à promouvoir des marques qui font l'effort de proposer des gammes bio, naturelles, saines, respecteuses de l'environnement et des animaux.

 

Les deux solutions sont excellentes et je pense personnellement qu'il est idéal de combiner les deux. Utiliser des ingrédients simples, seuls, et c'est très bien car multiplier les produits n'est pas forcément une bonne chose. Le naturel vient aussi de la simplicité. Faire ses recettes homemade est très bien aussi car on peut créer un produit personnalisé à fond qui répond parfaitement à tous nos besoins. Il y a aussi la satisfaction et la fierté d'avoir réalisé quelque chose entièrement par nous-mêmes. Mais acheter des produits tout faits à des marques recommandables, c'est bien car ils faut les récompenser de leurs efforts et les promouvoir. Le commerce équitable par exemple, vous n'y arriverez jamais seuls ! :p Aussi, si vous êtes un peu paresseuse comme moi, vous n'aurez pas forcément l'envie (et le temps) de tout faire par vous-même de A à Z.

 

Quelles sont les marques à qui on peut faire confiance ?

Alepia, Aroma-Zone, les 3 fées, Lavera, Coslys, Desert Essence, Peter Rabbit, Aubrey Organics, Douce Nature... le choix est vaste mais attention : ne faites jamais aveuglément confiance à une marque et vérifiez toujours la composition produit par produit !

 

Par exemple : je suis assez fan de la marque Lavera. Tous les produits que je possède ont le label Vegan, ce qui certifie à 100% que le produit est composé à partir de matière végétale et que rien n'a été testé sur les animaux. Ce label, vous pouvez lui faire confiance. Mais si un nouveau produit Lavera sort, je ne vais pas me jeter dessus sans réfléchir : aura t-il le label lui aussi ? (Un label est attribué à un produit isolé et en aucun cas à une marque !) La composition me satisfait-elle ? Je dois répondre oui à ces deux questions pour songer à l'acquérir.

 

Ne vous laissez pas endormir par le greenwashing !

Mais qu'est-ce que c'est que ça encore ?

Réponse : du marketing. Je serai tentée de rajouter : de la publicité mensongère.

En clair : une marque ou une gamme seulement est vendue en tant que produit naturel et bio, parfois même avec de faux logos imitant des labels, parfois encore, un ou deux produits a réussi à obtenir un véritable label parmi les moins exigeants... Le packaging est toujours séducteur : du vert, des motifs floraux ou fruité, des images de plantes et/ou de fruits... Seulement, il suffit de regarder le produit pour se rendre compte que la totalité ou la plus grande partie des composants est issu de l'industrie. Parfois il y a vraiment un des actifs végétaux ou fruités annoncé (mais pas toujours...) en quantité minime (1 ou 2% maximum). Aussi peu dosé et autant noyé sous les produits chimiques, autant dire qu'il ne sert à rien !

 

Tu peux nous citer de marques pour qu'on ne tombe pas dans le panneau ?

Bien sûr ! Le greenwashing concerne Timotei, Le Petit Marseillais, Nectar of Nature, Klorane, Yves Rocher, Avene, Beliflor, Korrès, Nuxe, Corine de Farme ou encore les gammes Ultra Doux de Garnier et Nature de l'Oréal... et dans une moindre mesure The Body Shop (effort au niveau du commerce équitable, certains produits pas trop mal, certifié non testé sur les animaux par PETA... MAIS rien de parfaitement clean et appartient au groupe l'Oréal !) et l'Occitane en Provence (idem, certains produits sont assez bons, d'autres assez bofs, mais exportent en Chine où des tests sont effectués sur les animaux !). Attention cette liste n'est pas du tout exhaustive il y a des tas d'autres marques concernées par le greenwashing mais je ne peux pas tout lister !

 

 

On peut vraiment se laver et se faire belle avec juste des plantes, des fruits, des cailloux et d'autres trucs hippie dans l'genre ?

 

Évidemment. Ça me parait plus logique que le faire à l'aide de produits chimiques. Et ça n'a rien à voir avec les hippies. C'est simplement vouloir le meilleur et se sentir concerné par son propre impact écologique et économique. Et en gros quasiment toutes les plantes, graines, racines, fruits, argiles... possèdent de nombreuses vertus beaucoup plus efficace que toute la chimie du monde. Le lait de coco est l'un des meilleurs soin pour cheveux. La pomme est un excellent hydratant : réduite en poudre elle s'incorpore à votre lait corporel par exemple. Le sucre peut servir d'exfoliant, faites en du caramel pour vous épiler... Le henné est une plante qui peut soigner et colorer vos cheveux. Des poudres minérales sont géniales en tant que fond de teint. Le meilleur savon au monde est selon moi le savon d'Alep, réalisé avec de l'huile d'olive et de l'huile de baies de laurier. La savon noir, c'est aussi de l'huile d'olive, et il s'agit du meilleur produit ménager que j'ai jamais utilisé, qui en plus est tout en un puisqu'il sert à tout ! Concombre, carotte, tomate : le must pour se donner bonne mine ! Bon, ça pourrait continuer longtemps, je pense que vous avez saisi l'idée.


 

Le mot de la fin :

 

Je suis au tout naturel en ce qui concerne les cosmétiques et je fais de mon mieux pour en faire de même au niveau des produits ménagers. C'est en très bonne voie !

 

Je ne mange ni spécialement bio ni local car je n'ai ni le temps ni l'argent mais j'essaie d'acheter le moins possible de repas tout prêts, notamment surgelés. Je mange les fruits et légumes du jardin... en été ! Et oui en hiver rien ne pousse !

 

Je ne suis pas végétarienne mais j'y songe.

 

Je ne m'habille pas équitable car c'est trop cher pour moi et j'ai un style assez rock. Je revends les vêtements dont je ne veux plus et il m'arrive d'en acheter d'occasion, pareillement. C'est mieux que de jeter. je pense offrir les vêtements que je n'arriverai pas à vendre à quelque chose du style Croix-Rouge...

 

Je fais de mon mieux pour jeter le carton dans les poubelles bleues, avec mon chéri on va jeter les bouteilles dans les poubelles à verre, je fais de mon mieux pour toujours bien fermer le robinet et éteindre la lumière mais je suis tête en l'air en ce qui concerne la lumière...

 

Par contre je consomme beaucoup d’électricité, entre le pc et les consoles...

 

Voilà je suis loin d'être parfaite, je ne souhaite pas m'ériger en donneuse de leçons et je n'oblige personne en rien. Je désire simplement informer les gens, par pure gentillesse d'âme, afin que chacun sache se repérer dans notre société. Je désire aussi que chacun vive en harmonie avec la nature et avec son corps, mais bon, à chacun de faire son choix ! ^^

 

Merci de m'avoir lu, ce texte m'a pris beaucoup de temps.

Partager cet article
Repost0
19 septembre 2013 4 19 /09 /septembre /2013 19:53

Nous vivons dans un monde parfait où des occidentales aisées se pomponnent dans leurs salles de bain équipées où l’eau chaude apparait d’un seul geste de la main. Ces occidentales se pomponnent avec des cosmétiques qui ont été fabriqués dans la douleur et l’égoïsme : ingrédients testés sur des animaux, procédés de fabrication hautement polluants et/ou dangereux de produits pétro-chimique allergènes, perturbateurs endocriniens voire même cancérigènes, bien-être du client totalement éclipsé par la volonté seule de s’enrichir. Et pendant ce temps là, des femmes dans certains pays pauvres ont faim, sont malades, n’ont pas de maison ou un accès restreint à l’eau potable, ont à peine de quoi se vêtir…

 

Les femmes occidentales bénéficiant du tout confort ne doivent pas se sentir coupable, je ne dis absolument pas cela. Mon but, c’était de vous faire réagir sur ce frappant décalage. Tout le sait, inconsciemment, et il faut que ça devienne conscient. Soyez conscientes de la chance que vous avez, et agissez en conséquence. Encore une fois, je ne vous dis pas de devenir bénévole et de partir sur le champ en mission en Afrique. À chacun son combat, à chacun son niveau d’implication selon la vie qu’il désire mener. J’aimerais simplement de tout cœur vous ouvrir les yeux.  

 

Est-ce que quelque chose remue en vous maintenant ? Vous n’êtes pas obligées de définir ce sentiment, dès lors que vous avez ressenti une émotion, vous êtes prêtes. Ce que j’ai à dire est tout simplement la chose suivante : soyez respectueuse de vous-mêmes, votre corps comme votre conscience. Soyez respectueuse de la Nature, celle qui nous offre généreusement tout ce dont nous avons besoin, celle qui nous a donné ce que nous avons de plus précieux : la vie. Se respecter soi-même ainsi que la Nature, faune et flore, c’est le moins que l’on puisse faire en tant que femmes riches vivant confortablement. Ne contribuez pas à salir notre planète en polluant ses eaux, ses terres et ses airs, en torturant et tuant ses animaux, ne contribuez pas à enrichir ces firmes industrielles qui n’ont que faire de concepts comme vie, santé, vérité, bien-être et qui n’ont comme unique désir que de s’enrichir sur votre dos.

 

Je vais essayer de vous expliquer brièvement. Ca ne va pas être facile car le sujet est vaste et mérite un livre entier et non un petit texte ! Je n’ai pas le temps de vous démontrer et de prouver quoi que ce soit dans cet article, alors vous allez devoir me croire sur parole, j’en suis désolée. Ceci est une très mauvaise méthode, mais bref !

 

Sachez que l’ensemble des produits que vous utilisez (produits cosmétiques et d’entretien) sont mauvais pour la santé et l’environnement. Ils ont très certainement été testés sur des animaux. Ils ne sont bons qu’à une chose : enrichir les marques, qui savent pertinemment qu’elles fabriquent de la merde en mentant aux clients. Ils s’en fichent : ça fonctionne très bien. Avez-vous déjà craqué devant un produit (produit lavant, soin ou maquillage, peu importe) vantant ses mérites soit de luxe (super crème avec un ingrédient au nom imprononçable qui fait « scientifique » à 80€ le mini pot, soit « naturel » avec de la « cerise verte naine du Maroc pour un concentré d’éclat et de douceur » ? Oui, surement, c’est arrivé à tout le monde. Eh bien c’est ainsi que les marques font leur beurre : vous croyez acheter un produit de qualité, sain et efficace, alors que vous acheter de la mort en tube. (Oui, je vous le concède, la formulation est osée, mais je n’ai pas pu résister ! ^^)

 

En gros, et sans prendre en compte les procédés de fabrication polluants et les tests sur les animaux, la composition par exemple d’un produit cosmétique est la suivante : de l’eau, un taux très élevé d’agents lavants décapants très agressifs, des conservateurs agressifs eux aussi à gogo, des parfums, beaucoup de parfum, encore un peu de parfum histoire de vraiment fixer cette odeur puissante et entêtante qui sent à 2 mètre de la bouteille fermée, tiens encore des conservateurs, des colorants pour donner une belle couleur au produit, des agents de textures pour lui donner une apparence agréable et diverse… pfiou, 30 ingrédients plus loin il y a les actifs, (vous savez, ce qui est sensé vous apporter un soin !) à hauteur de quoi… 1% ! Et j’suis large ! La plupart des produits agissent comme des occultants : ils recouvrent et bouchent les pores de votre peau ou votre cuir chevelu pour donner une apparence lisse/douce/brillante/etc, mais en dessous votre peau ou votre chevelure souffre !

 

Vous méritez mieux que ça. Les animaux ne méritent pas de souffrir pour notre beauté et notre hygiène. La Planète ne mérite pas d’être polluée pour ces mêmes raisons. Les femmes dans des pays en détresse ne méritent pas de crever dans l’ignorance totale alors qu’elles pourraient vivre un peu plus décemment si on leur achetait leurs ressources locales. Prenons l’exemple simple du rhassoul . C’est une simple poudre du Maghreb qui, une fois mélangé à de l’eau chaude pour former une patte, peut laver, embellir et fortifier les cheveux, laver le visage en resserrant les pores de la peau. Un produit 4 en 1 puisqu’il peut servir de shampooing, soins cheveux, nettoyant visage et masque visage bonne mine ! Et ça ne coute que quelques euros. 

 

Vous ne vous êtes jamais posé la question de savoir comment faisaient les femmes des années 1900, de la Renaissance, du Moyen-Âge, de l’Antiquité pour prendre soin d’elles ? Les crèmes/gommages/shampooing/mascara/blush/masques/etc… vendus dans des supermarchés, ça n’existait pas. Vous pensez qu’elles se contentaient de se laver le corps, le visage et les cheveux à l’eau et de ne rien faire d’autre ? Vous vous tromper lourdement. ^^ La terre offre généreusement tout ce qu’il faut pour se laver, s’épiler, se maquiller, soigner sa peau, ses cheveux, ses ongles…  Je n’ai pas besoin qu’une entreprise me dicte mes besoins et me force à acheter des tas de produits chers et inutiles. Aucune femme ne devrait être bernée de la sorte.

 

Bon . Je dérive trop fortement vers le combat cosmétiques de supermarché versus cosmétiques naturels. Ce n’était pas le but de cet article. Je reviendrais là-dessus car il y a des tas de choses à dire. Je vous expliquerais tout (si ça vous intéresse…) dans d’autres articles. Comprenez bien que je ne cherche en aucun cas à vous culpabiliser, à vous faire sentir inférieures par rapport à ma super intelligence, non ! Je suis curieuse et j’ai le temps de faire des recherches, point.

 

Avec ce texte j’espère juste attiser votre curiosité, éventuellement vous faire vous interroger un peu. Vous avez les moyens d’AGIR. Peu importe pour quoi ou comment, les causes sont innombrables et les moyens d’agir encore plus nombreux que cela encore ! Réfléchissez, questionnez le monde autour de vous, servez-vous d’internet ! Réfléchissez à ce que vous souffle votre cœur et faites quelque chose. Parlez entre vous, communiquez, partagez des choses. Cherchez des sites à soutenir, inscrivez-vous, signez des pétitions et diffusez-les. Faites des dons si vous avez les moyens (même 2€ par mois, ou 10€ une fois à l’année…). Cliquez ou regardez des pubs pour soutenir des assos’. Réfléchissez à qui vous donnez votre argent et pourquoi vous le faites. Réfléchissez à qui ou quoi vous voulez soutenir, promouvoir ou au contraire dénoncer, boycotter. Soyez conscient(e)s du monde dans lequel vous vivez et pesez le poids et les conséquences de vos actions. Insurgez-vous, indignez-vous. Ne vous laissez pas faire. Trouvez vos propres moyens d’agir. En Occident, nous avons largement les moyens d’accomplir tout cela, et bien plus encore. S’il vous plait, prenez conscience de cela. Agissons car ce sont plein de petits actes qui ont le pouvoir de changer le monde. Agissons car nous en avons les moyens, alors que d’autres ne l’ont pas. Agissons pour que cela change.

Nous vivons dans un monde parfait où des occidentales aisées se pomponnent dans leurs salles de bain équipées où l’eau chaude apparait d’un seul geste de la main. Ces occidentales se pomponnent avec des cosmétiques qui ont été fabriqués dans la douleur et l’égoïsme : ingrédients testés sur des animaux, procédés de fabrication hautement polluants et/ou dangereux de produits pétro-chimique allergènes, perturbateurs endocriniens voire même cancérigènes, bien-être du client totalement éclipsé par la volonté seule de s’enrichir. Et pendant ce temps là, des femmes dans certains pays pauvres ont faim, sont malades, n’ont pas de maison ou un accès restreint à l’eau potable, ont à peine de quoi se vêtir…

 

Les femmes occidentales bénéficiant du tout confort ne doivent pas se sentir coupable, je ne dis absolument pas cela. Mon but, c’était de vous faire réagir sur ce frappant décalage. Tout le sait, inconsciemment, et il faut que ça devienne conscient. Soyez conscientes de la chance que vous avez, et agissez en conséquence. Encore une fois, je ne vous dis pas de devenir bénévole et de partir sur le champ en mission en Afrique. À chacun son combat, à chacun son niveau d’implication selon la vie qu’il désire mener. J’aimerais simplement de tout cœur vous ouvrir les yeux.  

 

Est-ce que quelque chose remue en vous maintenant ? Vous n’êtes pas obligées de définir ce sentiment, dès lors que vous avez ressenti une émotion, vous êtes prêtes. Ce que j’ai à dire est tout simplement la chose suivante : soyez respectueuse de vous-mêmes, votre corps comme votre conscience. Soyez respectueuse de la Nature, celle qui nous offre généreusement tout ce dont nous avons besoin, celle qui nous a donné ce que nous avons de plus précieux : la vie. Se respecter soi-même ainsi que la Nature, faune et flore, c’est le moins que l’on puisse faire en tant que femmes riches vivant confortablement. Ne contribuez pas à salir notre planète en polluant ses eaux, ses terres et ses airs, en torturant et tuant ses animaux, ne contribuez pas à enrichir ces firmes industrielles qui n’ont que faire de concepts comme vie, santé, vérité, bien-être et qui n’ont comme unique désir que de s’enrichir sur votre dos.

 

Je vais essayer de vous expliquer brièvement. Ca ne va pas être facile car le sujet est vaste et mérite un livre entier et non un petit texte ! Je n’ai pas le temps de vous démontrer et de prouver quoi que ce soit dans cet article, alors vous allez devoir me croire sur parole, j’en suis désolée. Ceci est une très mauvaise méthode, mais bref !

 

Sachez que l’ensemble des produits que vous utilisez (produits cosmétiques et d’entretien) sont mauvais pour la santé et l’environnement. Ils ont très certainement été testés sur des animaux. Ils ne sont bons qu’à une chose : enrichir les marques, qui savent pertinemment qu’elles fabriquent de la merde en mentant aux clients. Ils s’en fichent : ça fonctionne très bien. Avez-vous déjà craqué devant un produit (produit lavant, soin ou maquillage, peu importe) vantant ses mérites soit de luxe (super crème avec un ingrédient au nom imprononçable qui fait « scientifique » à 80€ le mini pot, soit « naturel » avec de la « cerise verte naine du Maroc pour un concentré d’éclat et de douceur » ? Oui, surement, c’est arrivé à tout le monde. Eh bien c’est ainsi que les marques font leur beurre : vous croyez acheter un produit de qualité, sain et efficace, alors que vous acheter de la mort en tube. (Oui, je vous le concède, la formulation est osée, mais je n’ai pas pu résister ! ^^)

 

En gros, et sans prendre en compte les procédés de fabrication polluants et les tests sur les animaux, la composition par exemple d’un produit cosmétique est la suivante : de l’eau, un taux très élevé d’agents lavants décapants très agressifs, des conservateurs agressifs eux aussi à gogo, des parfums, beaucoup de parfum, encore un peu de parfum histoire de vraiment fixer cette odeur puissante et entêtante qui sent à 2 mètre de la bouteille fermée, tiens encore des conservateurs, des colorants pour donner une belle couleur au produit, des agents de textures pour lui donner une apparence agréable et diverse… pfiou, 30 ingrédients plus loin il y a les actifs, (vous savez, ce qui est sensé vous apporter un soin !) à hauteur de quoi… 1% ! Et j’suis large ! La plupart des produits agissent comme des occultants : ils recouvrent et bouchent les pores de votre peau ou votre cuir chevelu pour donner une apparence lisse/douce/brillante/etc, mais en dessous votre peau ou votre chevelure souffre !

 

Vous méritez mieux que ça. Les animaux ne méritent pas de souffrir pour notre beauté et notre hygiène. La Planète ne mérite pas d’être polluée pour ces mêmes raisons. Les femmes dans des pays en détresse ne méritent pas de crever dans l’ignorance totale alors qu’elles pourraient vivre un peu plus décemment si on leur achetait leurs ressources locales. Prenons l’exemple simple du rhassoul . C’est une simple poudre du Maghreb qui, une fois mélangé à de l’eau chaude pour former une patte, peut laver, embellir et fortifier les cheveux, laver le visage en resserrant les pores de la peau. Un produit 4 en 1 puisqu’il peut servir de shampooing, soins cheveux, nettoyant visage et masque visage bonne mine ! Et ça ne coute que quelques euros. 

 

Vous ne vous êtes jamais posé la question de savoir comment faisaient les femmes des années 1900, de la Renaissance, du Moyen-Âge, de l’Antiquité pour prendre soin d’elles ? Les crèmes/gommages/shampooing/mascara/blush/masques/etc… vendus dans des supermarchés, ça n’existait pas. Vous pensez qu’elles se contentaient de se laver le corps, le visage et les cheveux à l’eau et de ne rien faire d’autre ? Vous vous tromper lourdement. ^^ La terre offre généreusement tout ce qu’il faut pour se laver, s’épiler, se maquiller, soigner sa peau, ses cheveux, ses ongles…  Je n’ai pas besoin qu’une entreprise me dicte mes besoins et me force à acheter des tas de produits chers et inutiles. Aucune femme ne devrait être bernée de la sorte.

 

Bon . Je dérive trop fortement vers le combat cosmétiques de supermarché versus cosmétiques naturels. Ce n’était pas le but de cet article. Je reviendrais là-dessus car il y a des tas de choses à dire. Je vous expliquerais tout (si ça vous intéresse…) dans d’autres articles. Comprenez bien que je ne cherche en aucun cas à vous culpabiliser, à vous faire sentir inférieures par rapport à ma super intelligence, non ! Je suis curieuse et j’ai le temps de faire des recherches, point.

 

Avec ce texte j’espère juste attiser votre curiosité, éventuellement vous faire vous interroger un peu. Vous avez les moyens d’AGIR. Peu importe pour quoi ou comment, les causes sont innombrables et les moyens d’agir encore plus nombreux que cela encore ! Réfléchissez, questionnez le monde autour de vous, servez-vous d’internet ! Réfléchissez à ce que vous souffle votre cœur et faites quelque chose. Parlez entre vous, communiquez, partagez des choses. Cherchez des sites à soutenir, inscrivez-vous, signez des pétitions et diffusez-les. Faites des dons si vous avez les moyens (même 2€ par mois, ou 10€ une fois à l’année…). Cliquez ou regardez des pubs pour soutenir des assos’. Réfléchissez à qui vous donnez votre argent et pourquoi vous le faites. Réfléchissez à qui ou quoi vous voulez soutenir, promouvoir ou au contraire dénoncer, boycotter. Soyez conscient(e)s du monde dans lequel vous vivez et pesez le poids et les conséquences de vos actions. Insurgez-vous, indignez-vous. Ne vous laissez pas faire. Trouvez vos propres moyens d’agir. En Occident, nous avons largement les moyens d’accomplir tout cela, et bien plus encore. S’il vous plait, prenez conscience de cela. Agissons car ce sont plein de petits actes qui ont le pouvoir de changer le monde. Agissons car nous en avons les moyens, alors que d’autres ne l’ont pas. Agissons pour que cela change.

Partager cet article
Repost0
26 novembre 2012 1 26 /11 /novembre /2012 00:35

lMa vertu préférée : l’empathie. Savoir se mettre à la place des autres et les comprendre est une qualité qui fait cruellement défaut à ce monde.

La qualité que je préfère chez un homme : le cran de serrer sa chérie dans ses bras et de lui dire des mots tendres devants tous ses potes, clamer “oui je l’aime et je ne vais pas prétendre le contraire juste pour faire mon macho parce que mes copains sont là.”

La qualité que je préfère chez une femme : la franchise. Je déteste les pestes hypocrites qui, à longueur de journée, racontent des commérages et des mensonges sur les autres. Jamais je ne pourrais apprécier une personne comme cela.

Ce que j’apprécie le plus chez mes amis : leur originalité, indéniablement. Amanda, Vanessa, Isabelle, Angélique et Virginie sont toutes des femmes très spéciales.

Mon principal défaut : j’hésite entre ma fainéantise ou ma trop grande sensibilité qui me fait souvent souffrir pour rien.

Mon occupation préférée : lire ou écrire seule dans la nuit, rêvasser en regardant des arbres ou mon poisson... regarder un film ou une série avec mon chéri, des amis ou la famille, écouter de la musique avec mon homme, rire avec mes amies ou mes collègues, parler longuement et me confier à ma meilleure amie, jouer avec mon chat ou le câliner, manger, dormir, parfois jouer à des jeux vidéos... et me baigner dans le mer pour après m’étendre sur un rocher et me faire lécher les pieds par des vagues, mais ça, je ne peux que rarement le faire !

Mon rêve de bonheur : vivre dans le sud, avec ma famille et mes amies pas loin. Être entourée de nos enfants avec Arnaud et aussi d’animaux. Voyager beaucoup avec eux.

Quel serait mon plus grand malheur ? Bien sûr perdre ceux auxquels je tiens. Mais tout le monde doit répondre la même chose à cette question je suppose. Alors, si je devais répondre autre chose... Je pense que mon plus grand malheur serait d’avoir des regrets à la fin de ma vie, de réaliser que je n’ai pas fais tout ce dont je rêvais pendant que je le pouvais, de finir seule, inutile, inachevée.

Ce que je voudrais être : plus courageuse. Sinon j’aurais aimé être dresseuse de dragons.

Le pays où je désirerais vivre : je crois que j’aimerais vivre en Suède, en Norvège, en Finlande, en Écosse ou en Irlande, si je parlais les langues de ces pays. Sinon je me vois bien au Québec. Mais la France me convient assez bien, même si parfois j’ai honte. (la corrida inscrite au patrimoine culturel...)

La couleur que je préfère : noir, le mystère. Si on considère qu’il ne s’agit pas d’une couleur, alors le rouge, passion.

La fleur que j’aime : la rose. Fragile, éphémèrement resplendissante, piquante. La fleur d’Aphrodite, la fleur de la pureté et de l’amour. J’en ai même une tatouée sur la nuque, symbole de mes 20 ans.

L’oiseau que je préfère : tiens c’est drôle comme question, car j’ai envie de me faire tatouer une plume d’oiseau depuis longtemps... L’oiseau, libre mais fragile lui aussi... La plume de l’écrivain... Bref, mon préféré ? Le faucon !

Mes auteurs favoris en prose : Robin Hobb. Tolkien. Haruki Murakami. Anne Rice. Voltaire.

Mes poètes préférés : je n’aime pas la poésie et j’ai envie de secouer (pour ne pas dire baffer) les poètes.

Mes héros dans la fiction : le Fou et le Docteur sans conteste (marrant, les deux n’ont pas de nom), Louis, Lestat, Brashen, FitzChevalerie et sûrement beaucoup d’autres...

Mes héroïnes favorites dans la fiction : Evelyn (Le Dieu dans l’ombre) !! La louve Okami Amaterasu ! xD Et tant d’autres !

Mes compositeurs préférés : euh, compositeurs dans le sens compositeur classique ? … Euh en fait sinon j’aime le rock et le métal...

Mes peintres favoris : Dali. Mais je ne suis pas calée en peinture.

Mes héros dans la vie réelle : tout ceux qui ont eu le courage de se dresser devant l’ordre établi et les certitudes pour faire avancer l’Humanité.

Mes héroïnes dans l’Histoire : pareil... Pourquoi admirerais-je autre chose chez une femme que chez un homme ?

Mes noms favoris : Arnaud et Emmanuelle.

Ce que je déteste par-dessus tout : la tromperie et l’intolérance.

Personnages historiques que je méprise le plus : tous les tyrans.

Le fait militaire que j’admire le plus : … Les armistices ?

Le don de la nature que je voudrais avoir : savoir chanter, comprendre et jouer de la musique, dessiner. En somme, comme le disait Romain Gary, j’aimerais être plus artiste mais je ne sais rien faire faire à part écrire. (Et encore !)

Comment j’aimerais mourir : jamais ! Hm, sans souffrir, et vieille, mais pas suffisamment pour avoir perdu l’esprit.

État d’esprit actuel : en réflexion sur moi-même pour répondre à ce questionnaire. Envie d'écrire.

Fautes qui m’inspirent le plus d’indulgence : peut-être les fautes commises par ignorance ou dans l’intention de bien faire...Je ne sais pas. Je suis plutôt sévère comme fille.

Ma devise : soyons désinvoltes !
 

Partager cet article
Repost0
23 septembre 2012 7 23 /09 /septembre /2012 19:45

 

 Depuis des années, je suis fascinée par les visages.

 Je ne sais pas pourquoi, c'est comme ça.

 

 La ressemblance entre des frères et sœurs par exemple est un spectacle dont je ne me lasserais jamais d'observer. Enfin je dis frères et sœurs, mais c'est valable pour membre d'une même famille ayant des liens de sang. Mais j'avoue avoir une préférence pour les ressemblances fraternelles. Cependant il n'y a pas que les traits communs qui savent m'absorber. Tout visage, toute figure est intéressante à regarder. Je suis toujours curieuse de détailler la forme de la tête de tout individu en face de moi. Et, je tiens à le préciser, ce ne sont pas des critères d'esthétisme qui me sont agréables, je me fiche de trouver les gens beaux, communs, ou laids. J'aime juste observer les visages et savoir quels types de figures il existe dans le monde. Depuis le temps que je regarde les gens, j'ai repéré plusieurs grands types de têtes, et j'aime bien identifier tout nouveau visage à une de mes grandes catégories de formes de visage. Je me dis « oh, elle a une tête faite comme Unetelle ! »

 

 Mais ce qui est fort notable également, c'est quand je rencontre quelqu'un qui a un faciès tout à fait original. C'est rare, car tout le monde ressemble à quelqu'un. Mais il y en a qui on un visage unique (ou rare, ou disons que je n'avais encore jamais eu le loisir de contempler).

 

 Par contre, et je ne pense pas que ce soit par égocentrisme ou narcissisme, je n'ai jamais rencontré de toute ma vie qu'une seule fille doté un visage fait du même moule que le mien. Et encore, c'était quand j'avais 10 ans environ, ou quelque chose comme ça... Si je me rappelais de son nom, évidemment que je me ferais un plaisir de taper son nom dans google pour tenter de la découvrir dans des réseaux sociaux, histoire de voir sa tête aujourd'hui. Bon bien sur, je ressemble beaucoup à mon père et assez à ma tante, sa sœur, mais vous comprenez je n'ai jamais vu d'étranger ayant un visage me ressemblant. Et j'aimerais bien voir ça, voyez vous.

 

 Oui, je suis un peu dingue, mais me ne dites pas depuis le temps que vous ne vous en étiez pas aperçu...

 

Partager cet article
Repost0
21 juin 2012 4 21 /06 /juin /2012 17:03

Aujourd'hui j'ai eu envie de jouer, alors je me suis servi du site http://www.zulma.fr/atelier-ecriture.html comme l'avait fait Tenshi dans son blog. [ link ] Le problème c'est que mon imagination est partie dans tous les sens et le texte s'est révélé incompréhensible sans ajouts. Je me suis bridée dans mes intromissions pour conserver le format d'un texte court et mystérieux. Je vous fais partager le résultat, j'espère que ça vous plaira de le lire. (Yrwen tu devrais essayer aussi ^^)

 

 

 

 

  L'animal étendu maintenait une jeune enfant entre ses pattes, qui d'ailleurs ne semblait se formaliser outre mesure de cet état de fait... En y regardant de plus près, je m'aperçu que la fillette se léchait le dos d'une main à la manière d'un chat... N'importe qui aurait senti une peur irraisonnée de cette étrangeté lui nouer le ventre, mais pas moi.. Cette vision m'effraya pour une toute autre raison, car c'est à ce moment que je compris : la jeune enfant n'était reliée à rien dans ce monde... Donc, jamais elle ne recevrait d'affection de la part de mes congénères humains : ils craignaient bien trop le bizarre. J'eus alors soudainement envie de la pousser dans le vide et de me laisser tomber à sa suite, la suivre dans son monde et prendre soin d'elle... oh oui cette fuite serait un véritable délice !

 

   Bien évidemment, je ne pouvais faire une telle chose, et je ne le fis pas. En revanche, je continuais mes promenades nocturne sur la falaise quotidiennement. Et tous les soirs, se tenaient le grand animal et l'enfant aux attitudes féline. Tantôt elle frottait son nez contre celui de son protecteur en émettant un drôle son qui devait correspondre dans son esprit à un ronronnement, tantôt elle gambadait vraiment trop près du bord, comme si elle savait que je voulais la pousser, comme si elle me narguait... Vas-y si tu l'oses ! 

 

   Si seulement elle avait eu conscience que c'était pour son bien.

 

  Personnellement, j'ai toujours souffert d'une paresse exacerbée. Sortir avec des amis pour ingurgiter de l'alcool en commentant la journée, non merci. Alors je préférais passer mes soirées en compagnie de mes livres chéris. De la lecture on en vient souvient à l'écriture, cette attente éternelle d'une aventure....C'est ainsi que je me mis à effectuer cette ballade en pleine nuit. Quoi de mieux pour trouver l'inspiration que de flâner le nez au vent, les yeux dans les étoiles, l'esprit à la recherche de quelque phénomène insolite ? A mon retour, je m'atelais à la tâche, fébrile, le crayon crissant contre le papier. Dans l'espoir de faire naitre quelque chose. Toute seule.

 

  La journée, je devais bien travailler, comme tout le monde. Mais seulement pour gagner un peu d'argent. Il faut bien manger pour entretenir sa sagacité et sa vivacité mentale. Mon métier ? Mais quelle importance ? J'avais à peu près tout testé des emplois ingrats et monotones. Tant que ça n'était ni fatiguant ni compliqué, je prenais. Mais de toute façon je ne nourrissais aucun but, aucune ambition, autre que celle de tromper mon ennui en affabulant et en démabulant toutes les nuits. Mon existence n'aurait pas eu davantage de sens, puis que le problème, c'était précisément ma personalité... Le pire, c'est que j'ai toujours été animée de cette détestable volonté de bien faire, de plaire à ceux qui de toutes façon ne me comprennent pas. Alors que seuls les voyages auraient du m'importer...

 

  Finalement j'aurais certainement du pousser cette fillette dans le vide et sauter avec elle. Qu'est-ce qui m'a retenu ? Je ne le sais pas encore... et vous ?

 

  Voilà comment se construit une histoire, il suffit d'écouter ses rêves les plus nébuleux, sans jamais se poser de barrière mentale. Plus vous essaierez de réfléchir à qu'elque chose d'intelligent, moins cela fonctionnera.. Et si vous croyez assez fort au pouvoir de l'imaginaire, vous aussi vous pourrez courir après des fillettes à l'esprit de chat pour oublier l'espace d'un moment votre quotidien absurde.

Partager cet article
Repost0
29 mai 2012 2 29 /05 /mai /2012 16:18

 

Je crois que je vais me remettre à écrire. Pour de bon.

 

Parfois, la nuit je reste les yeux grands ouverts à voir défiler devant moi des phrases, des paragraphes. Bien évidemment le lendemain tout s'est embrouillé à la lumière du soleil, mais je le sens, j'ai quelque chose en moi qui doit s'exprimer. J'y arriverais, je ferai sortir ces mots en plein jour. L'écriture me manque, il est temps pour moi de renouer avec une vieille amie. Ça ne va pas être facile, après plusieurs années d'abstinence, après l'écrasant souvenir de notre saga à quatre mains, mais je suppose que ça n'est jamais facile de tout recommencer à zéro. Je vais devoir me forger de nouveaux mondes et tenter de suivre des idées inédites. Je ne pourrais plus écrire de fantasy je pense, il va me falloir explorer de nouveaux genres...

 

Trouver le moment, trouver les mots, me trouver moi-même.

Partager cet article
Repost0
13 mars 2012 2 13 /03 /mars /2012 01:30

  Il y a presque un an (en avril dernier) je vous parlais de ce que j'avais récemment lu et vu. C'était ici :  Mes nouveautés.

 

 Comme vous le savez sans doute, depuis l'été dernier j'ai fini mes études et je peine à trouver un travail. J'ai d'ailleurs fini par rendre les armes pour aller signer avec le patron de mon chéri (mon ancien patron donc °°) pour redevenir caissière (oups, hôtesse de caisse !) à Jardiland ! Ce qui ma foi, est loin de me déplaire : boulot à 12 minutes à pied, cadre connu, collègues super sympas et drôles, nours jamais loin, horaires qui me conviennent... Et puis même si le travail en caisse est assez ennuyant, au moins ça n'a rien de compliqué (donc de stressant) et puis j'adore vraiment aller en rayon lorsqu'il le faut ! ^^ Mais BREF ! Mon chéri dirait que je ne suis qu'une incurable bavarde qui s'égare et qui ne crache pas la ptite info qui devait tomber : depuis quasiment un an, j'ai eu beaucoup de temps libre, conséquemment j'ai enrichi ma culture à tous les niveaux ! 

 

 

Commençons par les livres :

 

 Au niveau des classiques, je pourrais dire que je n'en ai découvert "que" deux : Don Quichotte de Cervantès ainsi que Crime et Châtiment de Dostoïevski. Toutefois il faut savoir que ce sont des énooormes pavés (3000 pages à eux deux, à la louche !) écrits dans un français des plus indigestes qui plus est. "Indigeste", pas dans le sens où c'est mauvais, non pas du tout, ce sont deux purs chefs d'oeuvres, mais j'avoue qu'ils sont tout deux très difficiles à lire. Dostoïevski se perd dans des descriptions trop précises et des monologues à n'en plus finir, l'action est incroyablement lente et le nombre de personnages (avec chacun un nom plus complexe et immense !) impossible à suivre ! Après, le style est magnifiquement maitrisé et les délires du héros sont captivants ! La progressive dérive vers le fantastique est un petit bijou à savourer lorsqu'on aime le genre. Malgré tout, je dois confesser que je n'ai toujours pas achevé la lecture de ce livre... Et quant au second, j'aime beaucoup le fait que le héros soit fou et se prenne pour un chevalier à cause de tous les romans qu'ils a lu, mais ça reste tout de même assez long et parfois fastidieux à lire ! Mais sur le fond, j'admire cette oeuvre et son auteur, car se moquer aussi ouvertement à l'époque relevait de la bravoure !

 

 Bref, "que" deux oeuvres, mais quelles oeuvres ! Et puis après avoir étudié et décortiqué les textes les plus érudits à la fac, j'ai assez envie de lire pour me détendre, pour mon simple plaisir. Voilà pourquoi j'ai dévoré le très court mais génialissime L'étranger d'Albert Camus (une écriture sobre, un style dépouillé, une ambiance froide pour une histoire et une morale renversantes !) ainsi que... les tribulations d'une caissière d'Anna Sam (je sentais ce qui me pendait au nez ! xD), un petit livre d'anecdotes qui fait doucement sourire quand on a vécu tout ça... Dans un registre plus sérieux mais dans un format tout aussi maigre, Indignez-vous ! de Stephane Hessel : révoltée dans l'âme comme je suis, je ne pouvais décemment manquer cet ouvrage. (Un des seuls livres dont je pouvais vraiment parler à mes clients lors de mon mois au rayon Sciences Humaines - Histoire à la FNAC ! ^^")

 

 La dernière fois, je vous parlais de mon intérêt croissant pour l'Histoire (qui s'est stoppé net lors de ce mois à la FNAC >>). J'ai lu avec plaisir le Metronome de Lorant Deutsch, second livre maitrisé dans mon rayon FNAC ! x) Une révision générale de 'lHistoire de France ne m'a pas fait de mal, au contraire !

 

 En réalité, j'ai vraiment voulu renouer avec mon grand amour : la fantasy. J'ai dévoré avec délectation et frénésie (si si !) la suite et fin de la nouvelle petite saga de Robin Hobb, Les Cités des Anciens, tomes 3 et 4. Style toujours aussi fluide, personnages aussi attachants, monde aussi cohérent et enchanteur, avec qui plus est des dragons merveilleux qui donné envie comme jamais d'être une gardienne de Dragons ! <3 (Comment ça, ça n'existe pas ?) Quatre livres retraçants un beau voyage initiatique d'émancipation, d'indépendance et de murissement. Tout ce que j'aime. <3

 

 De la même auteur, mais sous son véritable nom Megan Lindholm, j'ai lu Le Dieu dans l'Ombre, toute une histoire de déchirement entre nature et civilisation, bestialité et humanité, devoirs et liberté, rêve et réalité... Rarement un livre m'a autant touché, ressemblé, remuée. La tension est parfois aussi insuportable que la connexion avec le livre est forte et plaisante, rien n'est prévisible et tout semble criant de vérité. Quand on connait Robin Hobb et ses livres, on sent bien que ce livre, c'est à la fois une autobiographie a lire entre les lignes, et la source de toute son inspiration : j'y ai retrouvé chacun de ses thèmes de prédilection, un petit quelques chose de chacun des univers qui allaient suivre, la manière d'être de ces personnages, surtout les féminins, et... la volonté de dire quelques chose, de commencer à chercher comment faire passer son message, qu'elle a réussi à passer progressivement avec chacun de ses (brillants !) livres. ^^

 

 Dans le même genre j'ai voulu tenter La Tour Sombre de Stephen KINg, mais le premier tome m'a plutôt déplu dans l'ensemble. (cf ma critique sur SensCritique : link )

 

 Et puis... en gros c'est tout (si je passe outre les quelques livres jeunesse prêtées par une copine ^^) ! M'enfin n'oubliez pas que durant tout ce temps, j'ai quand même travaillé pour mon concours. Je me suis donc farci l'étude de plusieurs bouquins de culture générale divers et varié ! =)

 

 

Magazine :

 

 Eh oui, depuis cet hiver je lis chaque semaine Télérama, avec le plus sérieux, toujours dans le but d'"enrichir ma culture générale, autant pour les concours que pour mon élévation personnelle. (Mon dieu, que cette expression fait snob !)

 

 

Manga :

 

 Aucune avancée de ce coté-là, je n'ai pas encore eu la motivation de me lancer plus avant dans ce monde que je n'ai que relativement abordé par le passé.

 

 

Films :

 

 Ma moitié et moi sommes toujours autant cinéphiles bien entendu. Beaucoup de films ont été visionnés depuis 11 mois, j'ai beaucoup moins de coup de coeur qu'avant (à force de tout voir...) néanmoins il y a quelques titres que j'ai bien appréciés, parmi lesquels : Scott Pilgrim (déjanté et décalé), Ben X (très touchant, la revanche d'un geek un peu autiste...), Vampires (un film belge hilarant !), la Planète des Singes, les Origines (morale anti expérimentation sur les animaux, évidemment), Sphere (un vieux film, dont j'ai rédigé une critique : link ) ou encore A tombeau ouvert ou Les chemins de la liberté.

 

 Petite mention pour Full Metal Jacket, film de guerre par Kubrick, que j'ai su aimé en en reconnaissant la valeur objective, moi qui déteste les films de guerrre et qui ne rafole pas du tout de Kubrick. Je reconnais la talent là où il est, ça ne veut pas dire que j'adore particulièrement ! ;) (Une qualité qui manque à beaucoup de membres de ce site très pratique mais -hélas !- à la communauté prétentieuse qu'est SensCritique ! XD Oui, je suis assez déçue non par le site mais par les membres, mais j'en parlerais peut-être une autre fois, si ça vaut le coup...)

 

 Coté animation : Mary and Max et Coraline (deux perles d'humour noir et de poésie parfois cruelle, au design original) ainsi que l'inévitable Miyazaki ! J'aime toujours autant sa féérie, sa magie et son coté onirique ! (Encore tout ce que j'aime ! <3) Pour finir : Arrietty, du studio Ghibli également et dont j'ai déjà un peu parlé.

 

 Rcémment je me suis fait un beau marathon Harry Potter, avec les 8 films de plus de deux heures chacun. Eh bien, contrairement à la plupart des gens, j'ai assez aimé, sauf les 3 derniers derniers films. Il faut dire que les 7 livres sont sortis entre 1997 et 2007, quand j'avais entre 10 et 20 ans, très précisémment. Alors à 25 ans, regarder les films, ça passe tout seul ! Je me souviens suffisamment de l'univers pour bien comprendre les films, et je ne m'en souviens en même temps pas suffisamment des détails pour hurler au massacre ! x) J'ai trouvé que l'adaptation était difficile et plutôt bien réussie, les films sont plaisants et font passer un bon moment tout simple, de magie enfantine dans un monde différent. Je n'en demande pas davantage. Par contre, le sixième film m'a plus ennuyée, on sent vraiment le coté baclé et raté du film, dommage ! Quant au final en deux parties, il faut savoir que je n'avais pas du tout aimé le livre... eh bien en film, avec un autre rythme et quelques suppressions, ça passe étrangement beaucoup mieux ! Avec du recul, je comprends peut-être aussi, simplement, que ce dernier volet ne servait qu'à clore l'enfance et l'adolescence des personnages. L'histoire est finie, le public a grandi et est devenu adulte. Harry Potter s'est émancipé de toutes les figures paternelles et a triomphé du problème avec ses amis et un peu de courage. Un peu dommage de briser une aussi belle saga de fiction par une métaphore aussi simple et des rebondissements absurdes et un peu bêtes, mais bon, c'était le choix de l'auteur, je crois le comprendre un peu mieux aujourd'hui qu'il y a 5 ans.

 

 Le cinéma est sans contexte la forme de culture que j'ingurgite le plus, et c'est également (et logiquement ?) celle dont je retiens le moins de titres, proportionnellement. (Je suis beaucoup moins déçue par les livres que je lis par exemple, puisque je finis par presque tous vous en parler, alors que jamais je ne pourrais vous parler de tous les films que je regarde !! xD) 

 

 

Séries :

 

 Je commençais à me lancer dans ce monde lors de mon dernier message d'avril dernier, eh bien la plongée a été totale. J'ai testé beaucoup de séries et j'ai vraiment fini par apprécier le format. Comme pour les films je vais vous citer uniquement celles qui m'ont plues.   

 

 La dernière fois je vous parlais de Breaking Bad, V, The Walking Dead et le Trône de fer. La première est purement et simplement un chef d'oeuvre de mise en scène, de photographie, de jeu d'acteur, de scénario, de profondeur psychologique, d'humour, de suspence et de tension, de cohérence et de réalisme... Notre série incontournable n°1 avec Nours ! V a été malheureusement arrêtée, TWD est devenu magnifiquement bien réalisée elle aussi pour sa saison deux ! Quant au TdF, vous poureez lire mon avis sur SensCritique, comme d'habitude ! link

 

 Ma découverte majeure reste Doctor Who ! Science-fiction déjantée combinant absolument tout les ingrédients du genre et bien plus encore, humour so british, acteurs hilarants et personnages ultra attachants, voyage, aventure, poésie, parfois un peu de noirceur mais toujours beaucoup de positif pour passer un bon moment... Merveilleux ! *o* Regarder un épisode me donner la pêche et le sourire aux lèvres ! J'adore ! Ma série n°2 ! ^^ Un régal ! Tous les amateurs de SF devraient regarder. DW c'est l'imaginaire à l'état pur.

 

 Eh oui, Dexter a été détroné par BB et DW ! Mais la série garde une place spéciale dans mon coeur, j'aime toujours même la dernière saison m'a un peu déçue, ça tournait un peu en rond et ça manquait de mordant. Mais la final s'est révélé grandiose et s'avère prometteur... Espérons que le réal frappera fort et bien pour les deux saisons finales !

 

 Dans le genre mes séries cultes qui me décoivent : South Park, beaucoup moins drôles et intelligent qu'avant !

 

 Les bonnes surprises : The Shield, Les Piliers de la terre, Misfits.

 

 Cette dernière est drôle, décalée, mais totalement incohérente. Rien ne tient debout une seule seconde, c'est une série à voir pour le simple plaisir de la blague. Cela dit, la saison 3 avait déjà perdu de sa superbe et avait un mauvais gout de déjà-vu. :/

 

 La seconde série est très bien faite, originale, après visionnage on se dit que c'était un très bon produit. Mais ça s'arrête là pour moi, je ne le re-regarderais pas non plus. Les livres existent, peut-être lirais-je un jour... mais maintenant je connais la fin !

 

 Et, The Shield, je vous laisse comme souvent aller voir sur SC : link

 

 

Jeux vidéo :

 

 J'ai délaissé ce pauvre Arcanum pour tester Spore (crééer et faire évoluer sa créature : rigolo mais on s'en lasse vite), puis Final Fantasy 13 et 10. Le 10 m'enchante autant que le 13 m'a frustré... maiiis, j'ai fini par mettre en pause FF10 malgré mon impatience à le finir, car mon cher frangin a offert Skyrim à mon Nours pour noël... Il va sans dire que je me suis jetée dessus et que lorsque je lance un jeu, c'est à chaque fois celui-ci. La totale liberté qu'on a dans ce jeu me rend accro ! Cependant FF10 commence à beaucoup me manquer, et divers vieux jeux comme Stronghold ou Heroes of Miht and Magic me font de l'oeil pour que je me fasse deux ou trois parties, pour changer un peu !  

 

 

 Voilà, ça me fait plaisir de partager mes gouts, mais peut-être trouverez-vous ce pavé parfaitement soporifique ! xD Quoiqu'il en soit, n'hésitez à me dire en commentaire ce que vous aimez detpuis toujours ou venez de découvrir ! Pour savoir ce que je dévore en ce moment, zieutez la rubrique sur la droite "mes oeuvres en cours" ! ^^

 

Partager cet article
Repost0
9 février 2012 4 09 /02 /février /2012 01:34

 

 Les mots ne me viennent pas encore pour te rendre hommage. Demain, je devrais t'adresser un dernier adieu. Peut-être qu'à ce moment là je réaliserais ce qui s'est passé... je ne t'ai pas encore vue sans vie alors je n'y crois pas trop, au fond de moi. Demain peut-être que je réaliserais que je ne te reverrais plus jamais. Que je t'ai perdue... mais je ne sais pas. J'ai l'impression de t'avoir perdue depuis si longtemps... depuis des années, à cause de cette maladie !

 

 Je fais de mon mieux pour me remémorer qui tu étais vraiment, au lieu de ce fantôme affaibli et à moitié lucide qui a souffert toutes ces dernières années. Alzheimer m'effraie. Perdre sa raison, c'est une chose que je ne veux pas voir sur mes proches. Moi, je préférerais mourir avant d'être trop âgée et malade... Je suppose... Bon, tu ne souffres plus, et malgré moi je suis soulagée.

 

 Tu vas laisser un grand vide, c'est incontestable. Mais de toute ta vie, tu as été une femme forte et digne, alors je vais tenter de suivre ton modèle. Une femme qui ne se laisse pas abattre et qui met tout en œuvre pour protéger et materner les siens, symbole même de la Mère. Affectueuse, pragmatique, drôle, pleine de valeurs et dévouée, telle était celle qui m'a élevée, qui a élevée mon père et ma tante, qui a élevé mon cousin, fils de son frère.

 

 Je me souviens de tous les jeux que nous faisions lorsque j'étais enfant, je me souviens aussi que à table, je me suis toujours assise à coté de toi même lorsque j'ai su couper ma viande et mes fruits toute seule ! Je me souviens d'ailleurs que tu insistais toujours pour prendre la plus mauvaise part du plat, pour ne pas pénaliser les autres, tout ceux sur qui tu veillais. Je n'ai pas manifesté suffisamment de reconnaissance, mais je crois que jamais on ne peut assez remercier une mère.

 

 Demain, ce sont tes obsèques, ma chère mamie, mais ne t'inquiète pas, ce n'est pas une part de mon enfance qui s'en va avec toi, c'est une part de toi qui va rester pour toujours avec moi. Ton sang coule dans mes veines, tes valeurs battent dans mon cœur, ton caractère demeure dans mes souvenirs. Je suis fière d'avoir le coté coté Cubeau borné et le coté Dupont sensible. En parlant de Dupont, si jamais il y a un au-delà quelque part, tu as du rejoindre ton mari... dis lui de ma part que j'aurais adoré le connaître. Je suis certaine qu'il était formidable. Je n'ai jamais osé poser trop de questions mais j'aurais été (et je suis toujours) vraiment curieuse d'en savoir plus à son sujet.

 

 Tu vas me manquer, tu me manquais déjà depuis longtemps, tu me manqueras toujours.

 Je t'aime mamie.

Partager cet article
Repost0

Le Journal

  • : La plume est la langue de l'âme...
  • : Lorsque la conteuse met son cœur à nu devant vous... Etats d'âmes, tranches de vie, réflexions, revues ludo-culturelles, engagement pour la Planète et un mode de vie non-violent.
  • Contact

Qui Suis-Je ?

  • Hyatt
  • ~ Douce folie ~ Naturelle sérénité ~ Sensuelle candeur ~ Amoureuse passionnée ~ Réaliste révolutionnaire ~ Désinvolte adulte ~ Dévouée amie ~ Rancunière enfant ~ Geekette déjantée ~ Esprit libre ~ Étrange drôlerie ~ Joyeuse rêveuse ~

[Tuto] Repérer et identifier une Hyatt sauvage

Carte d'identité : Hyatt, 1/4 chatte, 1/4 ourse, 1/4 rêve, 1/4 humaine.

Activités : faire le moins possible de mal durant son existence.

Peut être appâtée par : de la nourriture, un mot doux, un livre, du papier et un crayon, une séance de ciné, un jeu (plateau, carte, vidéo, de rôle...), un animal mignon, un dragon.

Se rencontre : généralement sur un canapé, dans un lit, derrière un ordinateur, dans la nature le plus près possible des arbres et/ou des étendues d'eau.

Se reconnait : à son tatouage en forme de rose sur la nuque et son labret (piercing au menton).

Un Truc À Chercher ?

Remerciements

Merci à vous tous de me lire et de parfois prendre le temps de me laisser un commentaire, ça me touche toujours beaucoup. Merci à mes lectrices et lecteurs d'un jour ou de toujours, que vous vous soyez manifestés à moi ou que j'ignore que vous me lisez.  

 

Il est vrai que j'écris avant tout pour moi-même, mais également pour vous un petit peu... Alors à vous tous que j'aime tant, qui réussissez à me supporter et me faites compter parmi vos proches, je vous dédie ce blog. Je vous dédie mes mots à tous.

 

 Merci.